Le paradoxe du lait

01/01/2021

Depuis plus de trente-cinq ans, je préconise une méthode d'amaigrissement « ciblé » sur la perte de la cellulite. Pour atteindre cet objectif, il faut éviter les pièges de ce que j'appelle « les paradoxes de la nutrition », toutes les idées reçues, telles que « Les œufs sontmauvais pour la santé !! » ou bien « Le lait est excellent pour la santé !!! ». Ces paradoxes sèment la confusion et sont bien souvent responsables de l'échec des régimes alimentaires à la mode. En effet, pour éliminer la cellulite il est nécessaire de proscrire certains aliments, qui favorisent l'apparition de cette « peau d'orange » affectant près de 90% des femmes. Dans cet article il sera question du LAIT, l'une des principales causes de la cellulite.

Les fameux « on dit que » à propos des aliments sont des affirmations dénuées de sens! En effet, ils ne prennent pas en compte l'interaction entre l'aliment consommé et l'organisme qui le consomme. Un aliment peut être bon ou mauvais, cela dépend de : avec quel/s autre/s aliment/s il est pris, quand et qui va le prendre. Ainsi, le lait, aliment riche en calcium et aliment complet, est considéré comme étant bon pour la santé. Il est vrai que le lait est un aliment riche en calcium, mais cela ne veut pas dire que ce calcium soit assimilable. Aliment complet certes mais indigeste ! Le caractère « complet » du lait n'est pas forcément une qualité. En effet, nous savons que plus un aliment naturel est formé d'éléments différents plus il est difficile à digérer. Le lait, constitué de 4 éléments - une protéine : la caséine ; des hydrates de carbone ; du sucre : le lactose et des matières grasses - est particulièrement indigeste.

Par quoi se manifeste la non-assimilation du lait ?

Elle peut causer des maux divers : rhume, angine, otites répétitives, visage et corps enflés, ballonnements, gaz, nausées, aigreurs, maux de tête, fatigue matinale et bouche pâteuse. Dans la plupart des cas on ne ressent pas de symptome mais lorsque l'on arrête de consommer du lait on se sent mieux et on « dégonfle » littéralement !

La lactase est la première enzyme intervenant dans la digestion de la caséine du lait. Durant les premières semaines de vie, l'activité de la lactase est maximale, puis elle diminue au cours de l'enfance et de l'adolescence pour atteindre un taux minime chez l'adulte. Des études scientifiques ont prouvé que le taux de lactase chez l'adulte diffère selon les ethnies. Globalement, environ 75 % de la population mondiale perdent leurs enzymes de lactase après sevrage. Cela est vrai pour les Juifs respectant la cacheroute : une étude comparative du taux de lactase chez des Juifs de New York, Paris et Israël a démontré que l'activité lactasique était la même pour tous et qu'elle était minimale. Cela signifie que les Juifs ne digèrent pratiquement pas le lait et ne peuvent donc pas assimiler le calcium contenu dans le lait. De plus, le groupe sanguin est un facteur qui doit être pris en compte. Ainsi, pour les Juifs du groupe « O » l'assimilation du lait est pratiquement nulle.

Chez les mammifères, la femelle fabrique le lait pour le nouveau-né. Pendant une courte période de leur vie, le chiot, le veau ou le bébé auront dans leur organisme la lactase nécessaire pour digérer le lait de leur mère. A-t-on vu une vache boire du lait ? De même, l'adulte humain ne devrait plus boire de lait. Par contre, les laitages, qui ne nécessitent plus l'intervention de la lactase, seront digérés à de rares exceptions près.Nombre de personnes qui m'avaient consultée pour des problèmes de décalcification (alors qu'ils prennaient des compléments alimentaires de calcium !) et auxquelles j'avais conseillé de supprimer le lait et les boissons gazeuses de leur alimentation, de remplacer le lait d'autres aliments riches en calcium assimilable (les amandes, le lait de soja, les grains de sésame complets - tehina, les fromages cuits, les fromages blancs...) ont stoppé le processus et même amélioré leur santé osseuse.

Ce qui est particulièrement désolant c'est que des personnes faisant parti du corps médical, nagent dans ce paradoxe. Pour nous faire patienter sur certaines lignes téléphoniques de la « Koupat Holim » (Caisse d'assurance maladie en Israël) on nous fait entendre le slogan : « Pour être en bonne santé, buvez du lait tous les jours et mangez des laitages 3 fois par jour ». Sont-ils payés par Tnuva (principal producteur de produits laitiers en Israël) ??? Veulent-ils rendre les gens malades pour augmenter leur patientèle ???